Archives pour la catégorie Graffiti

– fiction, pohaizie etc….

bruyères de Mars

 

 

Evidemment qu’un léger agacement s’empare de l’humanoïde juchréman moyen quand, au réveil, il entend les âneries électorales consciencieusement débitées par les commères radiophoniques. Mais il suffit que ses oreilles se tournent vers la joyeuse chorale des petits emplumés en quête de quelque brindille susceptible de parfaire leur nid ou que ses yeux se posent sur le mauve resplendissant des bruyères de Mars pour que, l’instant suivant, il se persuade que la journée sera belle.

rien

Qu’écrire sur rien?

Pas le grand Rien qui est Nulle Part, avec plein de majuscules au cul.
Pas ces petits riens qui font tout, comme le veut je ne sais plus quelle chansonnette.
Pas le rien de rien qui ne regrette rien ni le mâle con mal fait ni leuhhh
bien.
Non, qu’écrire sur rien?

Rien du tout, rien du trou,
Rien du fion a’c du poil sur les yeux et des valises en dessous?
Qu’écrire sur rien, sinon rien?

fion

vent des globes

– Allons, Franck-Yvon! Un peu de cœur à l’ouvrage! Écris au moins quelques lignes sur les élections imminentes aux Zuessa!

– Pis quoi encore? J’en ai rien à taxer de cette bande d’attardés. Un peuple qui nous chante qu’il a « dieu à ses côtés » et qui s’éclate avec des armes a feu ne mérite pas autre chose qu’un bouffon monomaniaque ou une arnaqueuse pathologique pour présider à ses pauvres destinées de merde.

– Bon ben et les primaires de la droite et du centre? T’as rien à dire là-dessus?

– Que des grossièretés. Alors, comme je suis un garçon bien élevé, je préfère laisser les 7 nains à Walt Disney.

– Sage résolution. Sinon, le Vendée Globe ?

– Le vent de mes globes ? Ben pour hier soir j’avais cuisiné un petit chili con soja, une de mes spécialités depuis que je bouffe plus d’animaux, alors ce matin je peux te dire que…

– Hem, non, ne dis rien.