Archives mensuelles : décembre 2021

futur proche

Je reviens du futur proche. Comme prévisible, Omicron (anciennement gros rhume) a mangé Delta (ex grippe empoisonnée). 61 millions de Phroncés gruyérisés jusqu’au slip, effets-secondarisés comme il faut, quadrillent les locaux à poubelles, les salles de shoot et les bouches d’égout à la recherche du Dr Descartes-Véreux  afin qu’il les éclaire sur le sens profond de son discours sur la méthode du 29/12/21 à  l’Assemblée Nationale :

« …Ce projet de loi a pour objectif de renforcer les outils existants de gestion de la crise sanitaire tout en préservant nos libertés et en garantissant la continuité de la vie du pays [… ] Je le dis, non pas comme une menace, il y a vraiment peu de chances que vous passiez cette fois-ci entre les gouttes. »

Alors si j’en avais pas autant rien à battre de ces querelles de junkies, si j’étais pas uniquement préoccupé (et anéanti) par les horreurs de la Shoah des Animaux qui en nos temps de fêtes sacrées mettent les bouchées doubles (pas drôle), je dirais, non pas comme une insulte , que ce Dr Descartes-Véreux est la plus vile sous-merde dictatoriale à avoir jamais touché une paye de ministre en notre bon royaume de Phronce juchrémane.

Pitié ! Pamourir !

Pitié, docteur Véreux ! Profaisseur Défraîchi ! Prédant Moncra ! Grand vizir Pastex ! Jeuveu pamourir ! Donné-moi ma dose ! Jeusaipu la combientième,  2ème, 3ème, 4ème, 5ème, 6ème, et glou et glou… Dans mon bras, là, voyé, je retrouce ma manche comme vu tous les soirs à le 20h depuis 2 ans ! Comme iels font, toustes les cèlzéceux qu’iels veulent pamourir! Pa avant la Nouël ! Pa avant qu’on a mangé le foie hypertrophié dé zois cirrhosées par leurs gars veurs-euses kiels ont bien du souci avec l’agri pas fier mais que elles (lé zois) elles sont contantes de mourir à la centé de le peuti Jézu que Lui au mouin Il est pas mouru du – pardon de la – connardo. Pitié, jeuveu pamourir avant Pâques ! Pa avant qu’on a croqué l’agno sacré découpai dailicatement par leu-la kraiteur-trice. Remarké cébon aussi une tranche du foua d’un adorable vo qui taite encore sa maman vache qu’elle auci elle est contante qu’on va la dévoré, hein docteur Véreux ? Akoz qu’il nous phaut des protaihines animales, hein  professeur Défraîchi que les autres protaihines ça conte pour du beurre ? Pareil pour le bon saussiçon que le kochon il est heureux et fier de hurlé kan qu’on l’égorge et qu’on le pand par les pattes arrière pandant 1 kardeur pour qu’on peut récolté son çang toucho que le boudin c’est un régal en revenant du kravail quand on né pa un phaignan de chaumeur qu’il a pas voulu allé à les cols apprendé le phroncé que Crotte-de-Nez il a dit il faut le renvoyé dan son pays si il est pas dakor avec Jâne Dark. Mais moi, tou de çuite là, jeuveu pamourir du connardo. Jeuveu partir au ski déklanché des avalench et rantré tou bronzai chassé dai faizan à privoizés conplaiteman torchai dan lai boi. Pitié, docteur Véreux, je suis tro précé de reuvoir le Monde d’Avan ! Et surtout jeuveu pamourir ! Disé-le bien à prédant Moncra keu jeu praumé deu veauté pour lui et auci keu jeu lème malgré kon kompran pas bien ce qu’il nous essplik avec sa bouche de travère mais cépa grave et cépa grave non plus kil a plus un poil sur le kayou, enkor mouin que le grand vizir Pastex mais Pastex il cent fou, il veu pa plère aux philles, le grand vizir Pastex. Le  profaisseur Défraîchi et le docteur Véreux ankor mouin.

Maiyeurs veu avou et toussa,

1 cèlzéceu que pitié iel veu pamourir avan la Nouël (et ci pocible pamourir dutou)