Archives de catégorie : Ecce Homo

– société, politique et autres chats écrasés

Joyeuses Pâques, les Juchrémans !

 

Je voudrais pas faire celui qui insiste mais puisque le lundi de Pâques s’annonce imminent (avec l’ Aïd Machin pas loin derrière le Rame Adam en approche), je propose à tous nos petits Juchrémans en formation une nouvelle version de la chasse aux œufs. En fait, il s’agirait de remplacer les œufs par des morceaux de viande de mouton (côtelettes d’agneau, tranches de gigot ou autres friandises) qui rendraient mieux compte de la dimension sacrée du sacrifice pascal.

Bon j’arrête ici ma grosse vanne à la con pour assurer tous les fils de pute tortionnaires d’animaux à poils ou à plumes, chasseurs, éleveurs, bergers, bouchers ou simples consommateurs, de mon dégoût absolu pour leurs pratiques immondes. Et, dans la foulée, de mon désir malsain de les voir crever aussi prochainement que possible de n’importe quel cancer douloureux de leurs intestins pourris.

Joyeuses Pâques, les Juchrémans !

Notre-Dame de Paris et l’agneau de Pâques dans le camion

 

Bon, on imagine. Je suis un agneau. Sur une autoroute. Dans un camion en route vers l’abattoir. On est lundi 15 avril 2019 en fin d’aprèm’. Une catastrophe historique vient de s’abattre sur un fleuron de la culture juchrémane. NOTRE-DAME DE PARIS EST EN FLAMMES !!! Le camion fait une embardée. Le chauffeur doit être branché sur France–Info. Il s’arrêterait bien boire un coup ou fumer un pétard, façon d’encaisser le coup mais son patron ne comprendrait pas. Alors il continue à rouler. Vers l’abattoir. Les croyants ne pourraient pas admettre que, non seulement leur dieu accepte de laisser cramer leur lieu de culte national comme un vulgaire hôtel pour immigrés mais que, par-dessus le marché, dimanche prochain, en rentrant de la messe de Pâques,  ils n’aient pas, dans leur assiette en porcelaine de Limoges, de quoi se tailler une tranche de gigot sacrificiel. Alors, incendie ou pas, je vais mourir.

Voilà. C’est tout. J’ai jamais prétendu que c’était une histoire drôle. Bonne fin de soirée, les Juchrémans.

Quiétude

Il est temps de couper court aux rumeurs les plus folles qui circulent. En aucun cas et en aucune façon suis-je mort.

– Car il bande encore !♫

– Non plus, amis pol’n’rollers ! Ou si peu souvent…

– Bon alors, quel est ton propos, Franck-Yvon ?

–  Eh ben voilà : je paye un abonnement de nabab pour ce site qui compte aujourd’hui parmi les plus anciens de la webosphère et sur lequel deux ( un surtout) des plus talentueux webmasters de l’univers visible veillent comme sur la prunelle de leurs yeux et que, donc, tout ça, ça se mérite alors faut bien que je me bouge le cul de temps à autre.

– Et tu as trouvé matière à te bouger le cul ?

– Oui car, ce matin, en décortiquant le sabir cafouilleux de tous les pseudo journaleux lèche-culs de toutes les radios/télés lèche-culs de l’hexagone, j’ai cru comprendre que ces moins-que-rien professionnels se gargarisaient d’une ânerie supplémentaire proférée à son habitude sans la moindre gêne par notre inénarrable branleur d’Emperozité.

Manu 1er, ce trou-de-balle notoire, cet escroc patenté, ce desperado de l’ineptie tous terrains, a cru une fois encore nécessaire de faire le malin, alors qu’il en est génétiquement incapable.

Mais écoutez plutôt : à une manifestante de 73 ans, Geneviève Legay, grièvement blessée lors d’une charge de policiers, dans le cadre de la 19e journée de mobilisation nationale des Gilets jaunes, ce petit con a cru indispensable de souhaiter « un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse ».

« Pour avoir la quiétude, il faut avoir un comportement responsable », l’avorton présidentiel a-t-il ajouté sans rire.

Alors je vais te dire, emperozité à 2 balles, pipeur des Américains, des Russes et des Chinois, t’es pas près de l’avoir, la quiétude.

agricultueurs de masse, le retour

Le soleil est revenu.

Avec lui les empoisonneurs qui prétendent nous nourrir.

La campagne beauceronne fleure bon l’engrais chimique. Une odeur douceâtre, insidieuse, immonde. On se retient de respirer. On se surprend à plaindre ces apprentis sorciers à bottes de caoutchouc qui, pour quelques grains de blé supplémentaires, sont en train de cracher leurs poumons et vomir leurs intestins dans une chambre d’hôpital.

Nous, on fait pas dans le commerce des céréales. Nous, on aimerait simplement profiter du paysage, avant que le climat nous joue des tours avec l’appui des malades du bénef ( ou medef, ou merdef, on sait plus).

Nous, on est de simples habitants de la “Communauté d’Agglomération de l’Etampois Sud Essonne”. Les assassins d’animaux ayant été priés de cesser leurs horreurs jusque septembre, on se disait qu’on allait enfin pouvoir risquer un orteil hors des abris mais non. printemps oblige, la mort a changé de visage et pris celui des céréaliers intensifs. Dévorés par l’appât du grain, voici déjà ces fous furieux au taquet.

Que leurs bras et leurs jambes aient déjà eu à subir des mutations  ou non, si vous désirez laisser la vie sauve à vos enfants quelque temps encore, gardez les à la maison.

Les agricultueurs de masse* sont dans la plaine.

 

*Relire “Vous avez dit terroristes ?

 

Nos journalistes, ces incompris ! (et pour cause) 2

France Inter a encore frappé fort, ce matin dimanche aux infos de 8 heures. Un certain Serge Martin débarque avec ses titres en musique. Tatatin « …agression raciste et ANTISIONISTE sur le philosophe et académicien Alain Finkielkraut… »

Direct, on s’est dit chic, Serge Martin a lu « Antisémite ta mère »  et il fait gaffe à respecter le dico. Hélas , dans son développement, 2 minutes plus tard, Serge Martin déclare « …. Alain Finkielkraut qui a fait l’objet d’injures et de propos ANTISÉMITES… »

Conclusions

1/Serge Martin n’a pas lu Antisémite ta mère et c’est dommage pour lui et ses zozoditeurs..

2/Serge Martin est autant journaliste que la concierge de son immeuble et c’est plutôt embêtant, parce qu’il fait encore plus rarement le ménage .

PS – Les complotistes malveillants se seront empressés d’imaginer, entre le titre du beau Serge et son développement frauduleux, un chti sermon de bien-pensance médiatique dans l’oreillette, histoire de redresser la barre de fayotage mais,  à franckyvonrichard.com , on est pas comme ça ☺