Archives de catégorie : Ecce Homo

– société, politique et autres chats écrasés

LE polar de l’été

C’est bientôt les grandes vacances. Aux étourdis qui n’auraient pas encore téléchargé LE polar de l’été, indispensable à la plage comme à la montagne quelle que soit la météo, je rappelle que LOSER AU MENU, de l’immense Heffi Grecker, est toujours affiché à 2,99€ chez TOUS les e-libraires de tout l’univers. Par exemple.  Allez, un chti extrait pasque c’est vous :

« Nathalie Kirsten-Ledoux, Procureure de la République de Port-Léon, avait été canon et sa soixantaine en approche ne démentait en rien cette évidence. Même si la magistrate optait délibérément pour la franchise. Le gris-clair de ses cheveux courts était suffisamment lumineux pour qu’elle le garde à l’abri des teintures. Ses traits fins, à la Meryl Streep, avaient forcément souffert des divers excès auxquels elle s’était livrée toute sa vie mais le « contouring », l’« ombré lips » ou le « strobing », ce n’était pas son truc. Un fond de teint ultra léger, histoire de calmer les ridules trop turbulentes, une ligne de sourcil présentable, un soupçon de mascara sur ses cils interminables – ils en avaient fait craquer plus d’un, à la grande époque – et, quand elle avait le temps, un baume à lèvres teinté, continuaient de faire l’affaire. Ah oui et l’indispensable touche de rouge à joues, because elle s’était toujours trouvé le teint un chouïa verdâtre, Nat.

Côté silhouette, nombre de ses cadettes pouvaient s’aligner. La jupe droite noire qu’elle portait aujourd’hui, sur des talons mi hauts – depuis l’épisode du connecteur7, elle évitait de prendre des risques- mettait sa taille en valeur. Un chemisier en soie crème rentré à l’intérieur jouait la sobriété, sans gommer pour autant le galbe d’une poitrine toujours ferme.

– Vous m’écoutez, commissaire ?

– Je bois vos paroles, madame la Procureure. Après avoir « soigneusement étudié le dossier » concocté par votre substitut, avec lequel j’ai eu l’honneur de m’entretenir cette nuit, vous avez « pris la décision d’ouvrir une enquête préliminaire »…

– …Dont – le meurtre ayant été commis dans les limites de votre circonscription – je déclare, ce jour, vous confier les rênes. Marron était pédé, dites-vous ? »

Bonne lecture, les bronzés ☺

galvinisé

Ce que je pense du jeu de raquette et de balle en caoutchouc remplie d’air et recouverte de feutre appelé (pourquoi déjà ?)« tennis » ? Rien. Ce qui s’appelle rien.

Si je préfère le foot féminin ? Le féminin, oui. Le foot un peu beaucoup moins. Heureusement, y a le chapnat de mon cul et les Trucs pour donner à Coach Didier l’occasion de briller par ses prouesses lexicales.  Hier soir, l’équipe adverse aurait, selon lui, été « galvinisée » (conférence de presse post match , à 1.17) par son public.

Bonne Pantekaute et vive le sport.

Champagne, les incrédules !

On peut dire que, cette fois encore, les politicards de tous bords avaient mis le paquet pour pousser les crédules à participer à leur mascarade d’ « élections européennes ». Quand c’était pas le chantage à la « mémoire de nos ancêtres qui étaient morts pour le droit de vote » ou le chantage à la « montée des populismes », c’était le chantage à l’ « immigration massive » ou le chantage au « dérèglement climatique », pour ne citer que quelques-uns des chantages habituels.

Comme si déléguer son misérable droit de penser et agir en adulte était incontournable pour les « enfants de la patrie » que nous sommes à jamais. Because nous sommes à jamais incapables de décider pour nous-mêmes par nous-mêmes, vous comprenez ? Sortir du ventre de sa moman (si elle pousse bien, la feignasse) , souffrir, vieillir, mourir, c’est fastoche, on peut se démerder tout seul. On DOIT se démerder tout seul, même. Trouver du boulot, pareil. Mais penser ? Vous n’y pensez pas ! Bon j’ai déjà parlé de tout ça en long en large et en travers sur ce site

-à vote bon cœur

-brèves d’isoloir

-il était urne fois

-on a gagné

etc… + dans le même ordre d’idée, l’inoubliable chap 14 des superbes Aventures de Moïse ( Moïse plaide coupable )

et ça me fait chier de recommencer.

Simplement, avant de filer à l’apéro ventre à terre, j’aimerais insister sur cette curieuse manie qu’ont les gens qui font des âneries de vouloir entraîner les autres dans leurs âneries! D’où l’empressement des crédules convertis qui votent à convertir leur entourage pour justifier leur crédulité. Plus on est nombreux , plus on a raison, c’est forcé. Mais le pire, c’est que, une fois leur embrouille perpétrée, ces embrouilleurs se vantent du nombre de crédules qu’ils ont réussi à entraîner dans leur sillage. Jusqu’à grossir indûment  le nombre en question.  Par exemple, les média (sans « s », pluriel de médium), spécialistes ès crédulité devant l’Éternel, se gargarisent d’un soi-disant 51% de crédules ayant trempé dans leur scrutin de merde. Alors que, toutes magouilles déduites ou ajoutées, le Sinistre de l’Intériosité en personne et personnellement donne les chiffres suivants :

Si on admet que s’abstenir, voter « blanc » ou voter « nul » conduit* au même résultat, savoir REFUSER L’ARNAQUE ÉLECTORECTALE, le nombre des crédules tombe de 50,12% ( et pas 51, bande de menteurs !) à 50,12 – 1,16 – 1,11 = 47,85. Au sinistère, on parle (tout bas) de suffrages « exprimés » (rires)

Les crédules sur lesquels le piège à rats s’est refermé sont donc, contrairement au pipeau des pipelettes, moins nombreux que les incrédules qui, une fois encore, avaient flairé l’infantilisation morbide.

Santé, les incrédules !

*Tant que le vote blanc ne sera pas pris en compte

 

Rance conférence et autres décotes

Je suis pas un perdreau de l’année. Fort de cette expérience, ze peux vous garantir qu’un trou-du-cul prézidentiel de cet acabit, z’en avais zamais vu.

Avec lui tout se passe « très profondément » (37 occurrences). Tellement profond qu’au bout d’un quart d’heure, je tirais déjà sur la corde pour qu’on me remonte. Le banc de mérous, requins, brochets, maquereaux et autre friture pas fraîche que Son Emperozité prenait périodiquement à témoins, dans un savant jeu de sourcils qui lui faisait retomber sa moumoute sur le front, n’était pas pour me rassurer. Quant aux pipelettes censées poser des questions, on aurait dit qu’elles s’en excusaient par avance. Fallait les voir opiner dare dare à peine le gendre Trogneux avait commencé à ne pas répondre. Mais comment donc ! Très certainement ! Vous savez, moi je vous fais confiance, Votre Emperozité Céleste! C’est ma femme, elle a insisté pour avoir des précirconcisions sur… Ah, c’est le gouvernement qui ne  les fournira pas d’ici un an ou deux ? Nous voilà rassurés, merci encore. Sinon mes respects à Brizitte. On m’a dit qu’elle montait un institut d’éducation lobotomisante LVMH. Cool, ça nous changera de ces tarlouzes de l’ENA. Vous avez super raison de nous en débarrasser, Votre Emperozité. On aurait fait ça y a une vingtaine d’années, Votre Emperozité serait pas là à nous prendre pour de grosses buses tout juste bonnes à cirer son 42 fillette.

Mais qu’est-ce que je raconte, moi ? Non, Votre Emperozité, il y a méprise…  Je voulais pas…  On m’a hacké mon questionnaire ! C’est un coup monté ! Les Illuminati, les Gilets Jaunes , les black blocs, les végans, le fantôme de Dick Rivers, ils veulent tous ma perte ! Notre perte, Votre Emperozité ! Mais je vous resterai fidèle jusqu’à ma retraite à 85 ans ! Sur la tête de ma femme qu’il va falloir que je mette sur le trottoir et de mes enfants dont je n’ai pas omis de cocher l’inscription anticipée à l’ANPE sur leur déclaration de naissance.

Vrai de vrai, un trou-du-cul prézidentiel de cet acabit, z’en navet zamais vu. Ni de si grandioses lustres démocratiques au plafond de la cuisine. Ni un aussi bel œuf de Pâques derrière la nuque fertile du trou-du-cul prézidentiel.