À la pêche aux foules ♫

Si, dans ma vie de « non-inscrit », j’ai toujours pris grand soin d’ignorer le cirque électoranal qui revient périodiquement et pour des motifs aussi divers que futiles, planter son barnum pathétique dans les faubourgs et sur les places de village, le programme de la représentation à venir tel que journaux, blogs, radios, télés commencent à nous l’injecter à doses augmentant au fil des jours, aussi gratuites et obligatoires que celles des récents philtres anti-conardos made in big pharma, ne peut que me renforcer dans cette indifférence coupable.

Comme si les habituelles tronches de vend(eurs)(euses) de cravate à la sauvette suffisaient plus à nous faire fuir en courant, voici qu’à l’horizon de nos campagnes, s’en profile une nouvelle. Et celle-là les poteaux, on peut difficilement faire mieux dans le genre !

À en croire le mec, il est pêcheur. “J’ai pêché, je le confesse » qu’il déclare de but en blanc dans ses « mémoires de guère plus mais pas moins » sorties la semaine dernière et déjà en passe de détrôner l’inoubliable « Merci pour ce moment » de mamie Trierweiler, une autre sacrée pêcheuse au gros (!) devant l’Éternel.

Donc le gars il a pêché. Vu l’épaisseur de son compte en banque, ça a dû mordre pas mal depuis ses deux retours bredouille du concours de l’ENA. Persévérant, il est allé tremper sa ligne dans les eaux saumâtres du commérage raciste (« la plupart des trafiquants sont noirs et arabes » etc… etc…) pour lequel monsieur le juge a fini par lui tirer les oreilles. Pas grave, en parallèle notre pêcheur miracle jetait depuis longtemps son bouchon dans les placements boursiers. Et l’immobilier. Et les restos (« Chez l’gros Éric » !*). Et les salons de coiffure (Nice, Menton…). Sans oublier la mode adolescente (« Zemmour séduction »* !) et le sent-bon de luxe (« L’eau d’Éric »*). De petits ruisseaux en grandes rivières, cet humble fils d’ambulancier qui joue de la mouche et de l’hameçon comme personne patrimoiniserait actuellement autour des 280 millions de dollars.

Alors me direz-vous, maintenant qu’il a de quoi se payer un chalutier, voire la flotte entière, pourquoi Rico l’Asticot plierait-il les gaules ? Pourquoi se priverait-il de naviguer sous la brise marine ? Celle qui souffle dans le sens des profiteurs de la crédulité citoyenne. Pourquoi n’irait-il pas jeter ses filets dans la vase malodorante de la ponéolithique ?

Eh ben bonne pêche et bonne atmosphère, fripouille analphabète ! À fyr on s’en branle de tes embrouilles électoranales, pas toujours pires que celles de tes concurrents. Sur fyr on l’a dit et on le répète, la seule cause valide à 100% est celle des animaux. La cause des VRAIS pigeons, des VRAIS moutons, des VRAIS veaux. Pas celle de pâles imitations qui, au premier coup de sifflet, courent sur leurs deux pattes flageolantes glisser leurs pseudo volontés dans les urnes dérisoires de leurs regrets à venir.

*véridique

Kikadi® (media quiz de sa mère l’info)

Sous prétexte que c’est la pure vérité, chacun s’empresse d’aller comploter que le journalisme est l’école de l’illettrisme, de la désinformation servile, de la propagande tous azimuts, de la transmission béate – écrite, parlée ou visuelle – de la connerie érigée en dogme. À la décharge de nos tintinmilous reconnaissons toutefois que, considéré les tombereaux d’âneries dont les rédactions sont abreuvées au quotidien, trouver un « sujet » digne d’intérêt est devenu mission impossible.

À l’occasion de cette rentrée 2021 déjà riche en débilités profondes, fyr s’est souvenu de 33 affirmations lourdes de non-sens prononcées en leur temps par 3 experts et relayées aussi sec par les media (sans « s » car pluriel de « medium ») en manque de scoop. Sauras-tu rendre à 3 de nos plus grands penseurs phroncés, avec toute la reconnaissance de la patrie qui leur est due, le fruit de leurs cogitations implacables ?

 

3 secondes par citation (certifiée exacte), 99 secondes en tout… Top chrono !!!

1/ La discrimination c’est la vie

2/ Moi personnellement, je me critique moi tout seul.

3/ La France est en deuil d’un roi.

4/ Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants.

5/ Maintenant faudra faire avec sans Zizou.

6/ Moi je considère que l’Italie du nord aurait dû être française.

7/ Il y a peu de femmes qui discutent intelligemment du football.

8/ Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés.

9/ 35 h pour un jeune, ce n’est pas assez.

10/ On est des joueurs qu’on va vite avec le ballon.

11/ Chaque année, je vieillis d’un an.

12/ Les britanniques ont la chance d’avoir eu Margaret Thatcher.

13/ Le Touquet c’est toujours une ville que j’aime bien venir.

14/ La France devrait bombarder Molenbeek.

15/ Il y a une malédiction féminine qui est l’envers d’une bénédiction.

16/ Je compte sur vous pour engager plus d’apprentis. C’est désormais gratuit quand ils sont mineurs.

17/ Je demande pardon à toute notre pays surtout à tous les Français.

18/ Je pense que l’autonomie totale en matière sexuelle est un mythe et le consentement mutuel est un mythe.

19/ Je n’aime pas ce terme de modèle social.

20/ C’est beau ce stade Vélodrome qui est toujours plein, à domicile comme à l’extérieur.

21/ La plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça c’est un fait.

22/ J’ai couru jusqu’à quand ce que je pouvais.

23/ Les salariés français sont trop payés.

24/ Il faut des jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires.

25/ Donner un prénom qui n’est pas français à son enfant c’est se détacher de la France.

26/ Demain est un autre jour, faut avancer de l’avant.

27/ Nous vivons la diabolisation de la sexualité masculine et de la virilité.

28/ Bien souvent, la vie d’un entrepreneur est bien plus dure que celle d’un salarié, il ne faut pas l’oublier.

29/ Inconsciemment, il faut pas s’endormir.

30/ L’antiracisme est le continuateur du communisme sur le plan des méthodes.

31/ Le rap est une sous-culture d’analphabètes.

32/ Vu la situation économique, ne plus payer les heures supplémentaires c’est une nécessité.

33/ Au niveau des sensations, je n’ai rien ressenti.

 

I know ce kikadi® est d’une facilité déconcertante mais à tout hasard je vous glisse quand même les soluces :

 

Mickey à Marseille

En vérité ze vous le dis, ze vais faire un grooos zeffort pour la Phronce qui a mal au cul. Ze vais débloquer (au point où z’en suis, hein Brizitte ?) 1,5 milliard de zeuros en suppositoires contre la méçanceté des méçants qui veulent que c’est l’apocalypse à Marseille. Z’en ai causé avec McFly et Carlito qu’ils sont vacement des vrais économisses essperts en suppositoires, hein Brizitte ?  Ils sont super d’accord que la deuzième ville de la Phronce il faut qu’ elle rattrape son retard ze sais plus en quoi tellement elle est en retard… Caisse que tu dis Brizitte ? Ah oui – suis-ze étourdi – l’ insécurité dans les quartiers, la vétusté des écoles, les inégalités d’accès aux soins, les lozements insalubres, les transports en commun qui puent des pieds, toussa… Alors on dit 1,5 milliard et vous votez pour moi l’année proçaine ? Vouz êtes mignons. Sont mignons hein Brizitte ? Comment ? À condition qu’ils se font tous bien transpercer l’épaule gausse par 2 fois, 3 pour les veinards, à 15 zours d’intervalle sinon ça compte pas. Hein ça compte pas Brizitte ? Brizitte ? Mais caisse que tu y fais à Zean-Missel ? T’as plus besoin de turlutter ton ministre de tutelle ! T’es à la retraite depuis 20 ans, Brizitte! Et pis en plus, ze te signale que c’est moi son boss à Zean-Mi ! Comment ça, ze ferais mieux d’être le boss à Bernard ? Quel Bernard Brizitte ? Ah oui, l’actionnaire mazoritaire PDG du groupe de luxe LVMH ? Dont la fortune personnelle avoizine les 178 milliards USD ? Ze pourrais lui demander de m’aider à faire de Marseille la capitale de la Méditerranée méditerranéenne ? C’est pas con ça Brizitte ! Il me lâsse 1 % de sa thune et ze double mon budzet « Marseille en grand » ! Z’appellerais ça « Marseille en zéant ». Et les poules elles z’auraient des dents et la marmotte elle mettrait le çocolat dans le… Brizitte, attends-moi ! Tu marces crop vite ! Au fait t’as pensé à me reprendre du Nutella? Z’ai dézà fini ma provizion. C’est long 3 zours ! Vivement qu’on est rentré à la maizon, hein Brizitte ?

Le complotest de l’été

a. Quand on vous parle d’”eau liquide” ou – ça vient de sortir – de “glace d’eau” vous dites ouah sont balèzes ces savants de Marseille !
b. Vous rectifiez de vous-même. L’eau est un élément liquide par définition. À l’état solide, l’eau s’appelle de la “glace” tout court,  à l’état gazeux de la « vapeur d’eau ».
c. Je sais pas.

a. Les protéines animales sont indispensables à l’équilibre alimentaire.
b. Les protéines végétales font très bien le boulot et La Shoah des Animaux héritée de l’âge des cavernes (et encore pas toutes) est une monstruosité inutile.
c. Je sais pas.

a. Les chasseurs sont les premiers écologistes de France.
b. Sur le territoire français, en marge des milliards d’animaux massacrés, les chasseurs ont tué plus de 400 personnes en 20 ans. Les écolos un peu moins quand même.
c. Je sais pas.

a. Il faut des riches pour aider les pauvres.
b. Les riches sont riches parce que les pauvres sont pauvres alors la meilleure façon pour les riches d’aider les pauvres c’est d’aller mourir.
c. Je sais pas.

a. Sans leur patron, les employés n’auraient ni toit sur la tête ni à manger dans leur assiette.
b. Sans ses employés le patron descendrait direct s’inscrire à Pôle Emploi.
c. Je sais pas.

a. Les journalistes nous informent en leur âme et conscience.
b. Les journalistes écorchent la langue phronçaise du matin au soir et nous racontent ce que leur hiérarchie leur impose de nous raconter.
c. Je sais pas.

résultats :
6 « a » : changez rien, la Phronce est fière de vous.
5 « a » : y aurait pas un tonton complotiste dans la famille ?
4 « a » : 2 tontons ?
3 « a » : essayez le pèlerinage à St Jacques de Complotistelle.
2 « a » : les électrochocs c’est pas (que) pour les hamsters.
1 « a » : vous êtes né comme ça ou on vous a marché dessus ?
0 « a » : direction le premier exorciste à droite après la boulangerie…

Vade retro complotistas !

Heffi Grecker, interview exclusive en temps réel

Fyr – Salut Hephaestus, t’es tout bronzé de partout, ma parole !

Heffi – Mince,  à tous les coups j’ai encore oublié de remettre mon slip.

Fyr – Pas grave, au départ on est ici pour causer de ton dernier Bongarçon, pas pour s’enculer.  Comme d’hab, t’as fait l’impasse sur les éditeurs ?

Heffi – Les proxos ? C’est bon j’ai donné une fois, on va s’en tenir là si ça vous dérange pas.

Fyr – Hem, of course. Les pousse-au-crime de Mernard Binier et autres Chatteman, c’est pas le genre de la maison anyway.

Heffi – Sinon t’as pas un coup à boire ?

Fyr – C’est à dire qu’on a eu du monde hier. Léo est passé fêter un truc. Reste un fond de liqueur d’angélique. Une pote à nous qui nous envoie ça de la Mayenne.

Heffi – Vas-y, fais péter.

Fyr – Alors ?

Heffi – Sympa. Ça se boit comme du petit laid.

Fyr – Du macron, genre ?

Heffi – Du what ?

Fyr – Rin, un pédent de la raie publique qui cartonne sur Béhèfème pour quelques semaines encore… Sinon, ta mouche dans le potage, c’est vraiment quelque chose. Ici on est fan.

Heffi – Vous êtes combien ? Je veux dire ça donne quoi multiplié par 3,49€ ?

Fyr – Hem, je te ressers une lichette ?

 

Propos recueillis le vendredi 13 août à 22.23 h au sortir des toilettes sèches de franckyvonrichard.com