L’arrière-cour des miracles 2.0

Como va everybody ? Sachant que la question restera de pure forme tant que vous continuerez à bouffer du quadrupède, du volatile, du gastéropode, du batracien, que sais-je encore, bande de nazis dégueulasses.

Juste, je voulais vous prévenir que finalement ‘L’arrière-cour des miracles’, le super larpo d’Hephaestus qu’il est encore plus mastra génial revu et corrigé aux petits oignons avec une nouvelle couverture toussa  …reste chez Librinova. Sans entrer dans les détails (en)culinaires, disons que leurs nouvelles conditions – renouvellement gratuit +20% dans leurs fouilles sur les books achetés hors boutique Librinova ( le vieux chantage !) – me paraissent plus acceptables que moins dans la conjoncture que vous savez.

Conséquence pour les personnes ayant téléchargé la première version : vous avez tout le temps de récupérer la 2nde gratos grâce à la manip dont je vous ai précédemment entretenus ici,  ailleurs ou encore .

Conséquence pour les autres : si vous vous souciez – ce dont je doute sans m’en émouvoir – de mon bien-être matériel, téléchargez le bouquin sur Librinova.

Enfin, avant de plier les gaules, un scoooooooooooooooooop !!! FRANCK RICHARD VA TRÈS PROCHAINEMENT PUBLIER SON ROMAN À LUI QU’IL A ÉCRIVÉ AVEC SES PETITS DOIGTS SURACTIFS !!!! Stay tuned.

Heffi Grecker, Kobo, Kindle, Librinova et Greffier

– Salut Heffi, ou Hephaestus, dois-je dire ?

– Tu dis comme ça te chante, mon vieux Greffman.  Sauf erreur, c’est la même paire de couilles.

– Ok. Quad 9, mec ?

– La dernière fois,  mon docteur a trouvé que j’avais bonne mine. Depuis j’ai plus de nouvelles de mon docteur.

– Côté écriture ?

– Je tenais la moyenne mais j’ai dû mettre le prochain Bongarçon en stand-by. Mon deal  avec Librinova pour « L’arrière-cour des miracles » touchant à son terme (et moi pas grand-chose, comme d’hab), je vais pas leur faire cadeau de leur mise à jour gratuite.

–  Un brin de toilette ?

– Un récurage, oui. Au gant de crin. Encore un avantage du livre électronique. On peut rectifier le tir autant qu’on veut sans pomper dans les réserves de flotte de la planète (14 litres l’exemplaire broché, mon pote). Je crois même que les gens qui ont acheté la 1ère version profitent gratos de l’opération. Suffit qu’ils rechargent le ebook depuis leur bibliothèque hébergée chez l’éditeur sur leur liseuse ou leur kindle.

– Tu peux nous en dire plus sur ton deal avec Librinova ? Je crois savoir que « Greffe générale »et « Loser au menu» sont plus chez eux, quoi que  raconte  Google.

– T’as raison. Quelle bande de craignos, ces Google ! Impossible de leur faire biter que leurs données sont obsolètes. Pas faute d’avoir essayé. Alors je le répète ici pour les gens que ça intéresse : Greffe gé et Loser sont à 3,50€ sur FNAC Kobo (voir liens + haut pour chaque) et Amazon Kindle . Concernant « L’arrière-cour  », Librinova et ses 200 librairies numériques associées (covid free) vont le garder à dispo  jusque fin janvier. La nouvelle version devrait être téléchargeable fin décembre. Et puis, fin janvier donc, le larpo génial à tézigue dédié rejoindra ses petits camarades sur Kobo et Kindle.

– En gros, à chaque bouquin, tu craches au bassinet Librinova pour 1 an. Après tu tailles la route avec le bébé.

– Bien résumé. Si l’auto édition était une piscine, disons que des boîtes comme Librinova seraient un genre de pédiluve.  Compter 75 €  la verrue plantaire, en + du tiers du prix de vente /pièce (comme chez Fnac ou Amazon d’ailleurs).

– Ah quand même.

– Quand même. Mais surtout 75 €  renouvelable tous les ans, c’est là qu’on est pas d’accord, Librinova et moi.

– Ok. Donc tu nous concoctes un Arrière-cour 2.0. Tu changes l’histoire ?

– Sûrement pas. Elle est super, l’histoire. Mes corrections s’appliquent à l’écriture uniquement. Y a encore trop de bavardage. C’est mon péché mignon. Des lourdeurs qui nuisent au rythme. Sans mentionner deux ou trois orthographes merdiques. Cent fois sur le métier…

– Tu t’en donnes du mal, Heffi. Je me demande bien pour qui. Tu te souviens de la phrase de Nietzsche ?

– Laquelle ? Il a écrit tellement de conneries, le Friedrich.

– « Celui qui connaît le lecteur ne fait plus rien pour le lecteur. Encore un siècle de lecteurs – et l’esprit même sentira mauvais. »*

– Quel pessimiste ce Zarathoustra ! Mes lecteurs à moi, ils se brossent les dents et le trou-de-balle tous les matins.

– Ben voyons. Et le neurone, tant qu’à rêver. Allez, ressers moi un bol de croquettes. Et merci encore pour la dédicace, Héphaestus.

Dialogue recueilli avec recueillement par le dépt. littérature de FYR 

 

* Ainsi parlait Zarathoustra (1885)

suivez le guide, mon cul

 

mardi 24 novembre 2020 : Joseph Robinette Biden, 78 ans, jeune et fringant prochain locataire de la Maison Blanche, s’extasie sur la bande de bras cassés qu’il a désignés pour l’aider à tondre la pelouse : “C’est une équipe qui reflète le fait que l’Amérique est de retour, prête à guider le monde” (sic)

Dis-donc, Joseph Robinette, ce serait pas un peu le contraire ? Savoir, l’Amérique est enfin prête à se faire expliquer 2, 3 bricoles par « le monde »? Quelques exemples au hasard :

une couverture sécu/assurance maladie/ retraite sérieuse. Ne serait-ce que pour éviter de péter les scores sur le front du covid-19 ( lire ici Olivier et le covid-19 inconnu ). Bon d’accord, en tant qu’inventeur du principe (19/10/1945), la Phronce a pas mal de trucs à revoir sur le sujet.

une politique de lutte de chaque instant contre la ségrégation socio-raciale plus rampante que jamais au pays de Cocagne des violences policières. Bon d’accord, en tant qu’inventeur des Droits de l’Homme, des LBD, des grenades GLI-F4 et comme il y a quelques jours dans le 17ème, des tabassages à domicile, La Phronce devrait commencer à balayer devant la porte de ses « forces de l’ordre » de toute urgence pareil.

une attitude cohérente en matière de protection de l’environnement. À quoi bon réintégrer les accords de Paris si le blanc-seing accordé par Obama (discours sur l’état de l’Union janvier 2012) à la fracturation hydraulique (gaz de schiste)  n’est pas poubellisé first thing in the morning. La Phronce qui continue à jouer avec son pognon et sa santé en persistant dans son erreur nucléaire n’est pas exemptée de grands coups de pied au cul non plus, c’est clair.

une remise en question drastique du commerce des armes à feu. Selon le Washington Post du 06/06 dernier, le nombre d’Américains morts par arme à feu en 2019 « dépasse en moins de trois mois toutes les pertes dans les rangs des fils de Davy Crockett lors du D-Day, le 6 juin 1944, en Normandie ». Bon en Phronce, c’est les couteaux de boucher qui ont la cote ces temps-ci et y a pas à s’en vanter.

– en vitesse parce que c’est pas une connerie de plus signée POTUS (avec ce qu’on a vécu ces 4 dernières années, on est vacciné mieux que contre le conardo) qui va me faire louper l’heure de l’apéro, rappelons que :

  • 10 hommes (pas de femme, tiens donc ?) possèdent + de “richesses” que les 85 pays les + pauvres de la planète.
  • Sur ces 10 petits Crésus, on en localise 8 dans les plaines du Far West ou pas loin.

…Auquel cas, Joseph  Robinette, si t’as des tuyaux pour se faire un peu de maille, on est pas mal d’oubliés de la Phronçaise des Jeux à bien vouloir se laisser guider 5 minutes par tézigue.

5 minutes, pas plus.

Le Dr Bourla boursicote (une anecdote juchrémane)

 

Les faits :

Lundi 09/11/2020 – Albert Bourla1, pdg de Pfizer réunit les commères médiatiques du monde entier de tout l’univers pour déclarer, à propos de son « candidat-vaccin BNT162b2 » : « Plus de huit mois après le début de la pire pandémie en plus d’un siècle,nous pensons que cette étape représente un pas en avant significatif pour le monde dans notre bataille contre le Covid-19 ».

Le même jour, selon un « plan de vente prédéterminé » répondant aux exigences juridiques anti-délit d’initié (Règle 10b5-1 2) adopté par le CA de Pfizer3 le 19/09/2020, A. Bourla réalise pour $5,6 millions  d’actions Pfizer (62% de son stock)4.

Jeudi 12/11/2020 –  La Bourse de New York termine en nette baisse, « creusant ses pertes au fil de la séance, alors que les espoirs suscités par l’annonce de Pfizer en début de semaine sur son candidat vaccin s’estompent. » (Reuters)

L’analyse complotiste fièrement propulsée par FYR 

Sacré Albert ! Tes dons de voyance n’ont d’égal que ton sens des affaires. Toutefois :

  • que tu te récompenses indûment du boulot de BioNTech5,  la boîte allemande dont Pfizer n’est, sauf erreur, que le sponsor à même de financer les 30 000 à 60 000 études cliniques nécessaires à un début d’homologation du candidat-vaccin, apparaît d’une élégance discutable.

Mais surtout

  • qu’une entourloupe « légale » te permette d’enfouiller la plus value de l’année a de quoi trouer le cul des golden boys les mieux invertis.

Mince, voilà que je refais mon complotiste ! Excuse, Bébert ! C’est vrai quoi, comment l’honnête père de famille que tu es pouvait deviner que l’annonce de la « découverte d’un vaccin contre le covid-19 efficace à 90% » allait  direct faire grimper l’action Pfizer de 15% et l’action BioNTech de 25% ? (Au fait, combien M Sahin, modeste fils d’émigrés turcs, découvreur du vaccin et… président  et propriétaire de 18% de de BioNTech s’est mis dans les fouilles, lui ?)

C’est vrai qu’il faut être rien qu’un fdp de complotiste pour voir dans la pure coincidence temporelle qui t’a permis de vendre 62% de ton stock d’actions Pfizer EXACTEMENT PILE AU MOMENT OÙ ELLES cotaient  à leur valeur max, autre chose qu’un pur coup de bol !

Ah ça, pour un coup de bol, c’est un coup de bol. Rends-toi compte, Albert-les Coquillettes ! Quand t’as fait ton montage financier, le 19 août dernier, tu savais pas du tout que Pfizer allait boucler les 43 500 études cliniques validant à 90% les recherches de M. Sahin et son épouse, « les nouveaux P. et M. Curie6 »

dans les délais qui t’autoriseraient à vendre pour $5,6 millions d’actions. Savoir : dans la foulée de ta déclaration tonitruante (qui n’a évidemment rien à voir avec le bond de 15% qu’elles se sont empressé de faire, ces coquines d’actions !)

Ouah, le bol, Albert-la-Chagatte ! Parce que, sincèrement, tu te doutais pas une seconde que 2 jours + tard, à la nouvelle que finalement ton vaccin miraculeux était pas si miraculeux que ça7, les mêmes actions décidément facétieuses, retomberaient comme un vieux soufflé au fromage.

Quand on y pense, mon Albert Béni-des-dieux, heureusement que les média non-complotistes, ultra véridistes et tout ont vu un avantage certain – un scoop commace, on va pas cracher dessus, patron ! – à relayer ton annonce miraculeuse  et repoussé sous le tapis jusqu’au lendemain minimum des questions pourtant évidentes à 1ère vue:  «le candidat-vaccin  concerne-t-il tous les types de malades (cas graves et cas plus légers) ? Quelles tranches d’âges sont concernées par cette protection ? Comment l’immunité évolue-t-elle dans le temps ? Les personnes immunisées sont-elle vectrices du virus ?» (Marianne du 10/11) Mais surtout : « le vaccin de Pfizer et BioNtech appartient à une classe de vaccins appelés “ultra-frais” ( !!!) parce qu’ils doivent être transportés à des températures inférieures à -70º C […]De nombreux pays et zones rurales ne disposent pas des équipements adéquats pour atteindre ces températures […] Le stockage ultra-froid peut être un obstacle même dans les hôpitaux les plus sophistiqués des États-Unis  (aïe aïe aïe !on touche pas aux Etats-Unis, Albert!)(BBC NEWS, 12/11).

Allez Albert-Les-Couilles-en-Or, avant de plier mes gaules complotistes, je veux bien reconnaître qu’ayant sacrifié sa belle jeunesse  à étudier la « biotechnologie de la reproduction » ( wtf?) à l’école vétérinaire de Tessalonique, on est en droit de s’autoriser de temps en temps ce qu’au poker on appelle un coup de bluff plutôt malin et, dans les officines complotistes  comme FYR, une escroquerie dans les grandes largeurs, cher Dr Albert Bourla, bienfaiteur de la bipédie dans la tourmente covidienne.

 

1Sur Albert Bourla, sa vie son oeuvre https://www.tribunejuive.info/2020/11/10/pfizer-albert-bourla-le-pdg-juif-ne-en-grece/

Sur la « règle 10b5-1 »   https://fr.toptipfinance.com/rule-10b5-1#menu-1

Sur Pfizer https://fr.wikipedia.org/wiki/Pfizer

4 Source « Markets Insiders » https://markets.businessinsider.com/news/stocks/pfizer-ceo-sold-stock-day-covid-19-vaccine-results-unveiled-2020-11-1029790705

Sur BioNTech  https://fr.wikipedia.org/wiki/BioNTech

6 Sur les inventeurs du BNT162b2, « efficace à 90% »  https://www.lecho.be/entreprises/pharma-biotechnologie/le-couple-germano-turc-en-tete-de-la-course-contre-le-covid/10265259.html

7 Sur les questions soulevées par le vaccin https://www.bbc.com/afrique/region-54906796

Olivier et le Covid-19 Inconnu

Sachant d’1 part que les pays les + touchés par le covid 19 ( « disease » = « mal », c’est quand même +approprié que « maladie », non ?) sont ceux où les sans-abri  sont les + nombreux (Inde, Amérique du sud, USA, RU, France, Espagne, Italie)…

Que d’autre part mézigue (= petit veinard nourri-logé-chauffé) j’ai très peu de noms à mettre sur des gens nourris- logés- chauffés qui seraient morts du covid 19 (famille, potes, etc) et je m’en plains pas …

Et que parmi les gens nourris-logés-chauffés mondialement connus du troupeau bêlant (télé, radio, showbiz, sport, politique, etc…) le troupeau bêlant -dont mézigue- on a pas eu, à ce jour, connaissance de beaucoup de morts du covid 19…

…On arrive sans forcer à la conclusion que les 1 258 230 personnes dans le monde (derniers chiffres au 09/11/2020) mortes du covid 19 sont pour la + grosse part des inconnus au bataillon des logés-nourris-chauffés. De malheureux zombies surnuméraires qui n’avaient ni toit sur la tête, ni à manger dans leur assiette (à part la merde grasse et sucrée, seule accessible à leur budget, qui les rendaient « à risques »).

Avant de transmettre le résultat de mes brillantes recherches au Lancet, j’ attends que les morgues des hostos aient l’amabilité me faire parvenir, le cas échéant (et m’est avis qu’il doit pas échoir des masses, le cas) les livrets de famille et autres identifiants des locataires de leurs tiroirs réfrigérés (enfin un petit chez-soi à soi). Histoire de pas dire trop de bêtises, hein Olivier ?

Sauf que vu le paquet de cèlzéceux morts du covid 19 qui ont pas eu la décence de ramper jusqu’à l’hosto afin de décliner leur identité, on est pas près d’avoir les noms, hein Olivier ?

Juste pour se faire une idée du profil des cocos, quelques stats, en vrac :

– 35% des Indiens vivent avec moins d’1 dollar/jour

– aux Etats-Unis 0,5% de la population américaine (1,6 million de personnes) auraient « des problèmes de domicile », dont la moitié seraient complètement à la rue

– Le nombre de personnes sans abris à São Paulo a augmenté de 60 % entre 2016 et 2020. La suppression de certaines aides sociales, telles que la Bolsa Familia, semble avoir favorisé l’augmentation de l’extrême pauvreté.

– En Angleterre, le nombre de ménages sans domicile en hébergement temporaire a augmenté de 71 % entre 2010 et 2018. Le nombre de personnes sans-domicile fixe à Londres a augmenté de 169 % entre 2010 et 2019.

– la France compte quatre millions de personnes mal logées mais il n’existe aucun chiffre précis et récent concernant les sans-abri (qui dorment dans la rue, les parcs, les jardins ou les hôpitaux). La Fondation Abbé-Pierre estime que, fin 2019, environ 250 000 personnes vivaient en centre d’hébergement d’urgence ou d’accueil des demandeurs d’asile.

– il y aurait au moins 700.000 personnes sans abri dans l’Union européenne. Un chiffre en hausse de 70 % sur dix ans, selon le dernier rapport de la Feantsa.

Alors Olivier, si tu pouvais arrêter de trier tes macchabées en fonction de leur sexe ou de leur âge mais plutôt selon l’épaisseur de leur porte-monnaie, on se rapprocherait d’un truc utile pour l’avenir de la bipédie.

Et tiens, vu que je te trouve sexy avec ton slip sur la tronche, une piste à explorer pour toi, Olivier :

La Finlande dont le nombre de sdf frise le 0% parvient à maintenir des niveaux d’infection cinq fois inférieurs à la moyenne de l’Union européenne et un taux de décès parmi les plus faibles du continent.

Pure coincidence, hein Olivier ? Cause-s-en quand même au professeur Monsalo. Et au petit Manu et sa bande de bras cassés. Et au frère Roux de Baisemieux. Des fois qu’ils aient retrouvé leur cerveau…