référenceur ma sœur

Pour fabriquer des petits Juchrémans tarés à souhait, il vous faut leur inculquer

– les principes débiles d’une superstition bien craignos

– la peur du lendemain qui les poussera à économiser donc à engraisser les banquiers

– la gratitude envers le patron qui les embauchera, ou mieux : le désir schizophrène de devenir « leurs propres patrons », vu qu’on n’est jamais aussi bien exploité que par soi-même.

– une philosophie à deux balles à base de « on est pas chez les Bisounours », « y en aura toujours qui voudront gagner plus que les autres », « l’homme est un animal », « l’argent ne fait pas le bonheur mais il y contribue », « il faut des riches pour aider les pauvres », « c’est affreux ces gens qui se noient mais on ne peut tout de même pas accueillir toute la misère du monde », « allons enfants de la patrie », « si mon père m’avait botté le cul plus souvent, j’en serais pas là », « ce qui nous faut c’est un vrai chef » etc… etc…

– et pis, because on n’arrête pas le progrès, histoire de pas louper une occasion de bloquer toute tentative d’évolution de l’espèce, il vous faut les passer quotidiennement et sans mollir au e-lavage de cerveau. 558 000* parasites sans intérêt (sauf le leur) sont là pour vous y aider. C’est grande merveille de les voir se crêper le chignon et s’arracher les poils de joues entre « référenceurs » pour savoir celui-là parmi eux qu’il a inventé la meilleure combine pour que tout le monde il va sur le site que tout le monde il faut qu’il y va pour se faire laver le cerveau.

* reçu récemment, une nouvelle pub « SEO »:  « Je vous invite à taper dans Google devis gratuit referencement et vous nous trouverez en 5ème position sur 558 000 résultats !  »

Dis-donc, « optimisateur de page de recherche » de mes deux, on croyait t’avoir suggéré d’aller te faire téter les yeux chez les éléphants siffleurs…

Sinon on t’a déjà « invité » à taper dans Google « vrai métier » mais ça, on dirait que c’est trop compliqué pour tes petits doigts boudinés.

Non mais je vous jure !

 

PS- Rappel :   Vous avez jusqu’au 31 décembre pour ne pas vous inscrire sur les listes électorales