Archives de catégorie : La vie du site

L’arrière-cour des miracles

 

 

Demain, mon 3ème Bongarçon devrait être lâché. Comme un bateau en papier dans le caniveau.  Un Titanic de plus à ma collec. Comme à chaque baptême, à chaque naufrage en puissance, je me sens bien. Prêt à me faire jeter. Confiant à l’envers dans les goûts de chiottes d’un public décérébré par nécessité. Il m’a tout fait ce public de merde. Je ne m’en lasse pas. La preuve, j’ai encore investi 75€ dans l’affaire. Qu’est-ce qu’il va dire cette fois, ce cher public ? Rien. Comme d’hab’. Il va se gratter le front et zapper direct sur Netflix.

Au moins maintenant je fais plus dans le sonore. J’aurai pas droit à des trucs genre « I’ sait pas chanter, le mec… Il se drogue ? C’est pas du rock ! …On comprend rien aux paroles… t’tes façons les paroles on s’en branle … On dirait Mickey 3D qu’aurait fumé les doubles-rideaux de ma grand-mère… C’est pas mon truc… Rendez nous Led Zep ! Ah AC/DC, ça c’était d’la zik ! Metallicaca dans sa culotte et tout… Ou alors, en France, en se pinçant le nez, Bachougne à la rigueur ou Hubert Félix Thiéfaine ou l’autre Breton qu’a fait des chansons pour Johnny… Mais, merde, pas Franck Richard ! Ce louzeur ! (« looser » avec 2 O comme avait écrit je sais plus qui)… etc… etc…”

Non,depuis une dizaine d’années, pas con, j’ouvre plus ma gueule. J’écris des mots muets. Sur franckyvonrichard.com. J’écris des trucs et des machins muets. J’ai même pondu un essai sur ce que j’appelle le « Juchrémanisme ». C’est gratos et, même muet, ça peut servir aux générations futures.

J’ai aussi pondu un solfège pour les enfants. Gratos toujours. Ça aussi ça peut servir.

Mais demain, c’est un truc muet qui sert à rien qui va descendre la ruelle, le long du trottoir des travelos qui rentrent se coucher, entre les glaires du petit matin et les trop-pleins des bennes à ordures. Ça s’appelle « L’arrière-cour des miracles ».

C’est un bon petit polar bien cool. Je vous en reparlerai.

Bonne nuit, tout le monde.

Scoops de Franck, toujours prêts

Aux fidèles de franckyvonrichard.com, j’adresse mes regrets de les avoir si honteusement négligés pendant si longtemps.

J’ai des excuses et c’est là que je place mon premier scoop : on me croyait atteint de schizophrénie galopante. Étais-je Franck « Titanic » Richard ou Franck-Yvon « Les Aventures de Moïse » Richard ? Mais l’un et l’autre, bien sûr ! Sauf que, dorénavant, nous sommes 3. 3 bons vieux trizophrènes.

Car voici que, par-dessus les 2 autres, j’endosse  avec humilité et componction le costard d’auteur de polars. Bienvenue à bord, Heffi boy !

Heffi « Greffe générale »/ « Loser au menu » Grecker.

Un Heffi  qui a la joie de vous annoncer – 2nd scoop, et pas le moindre -la parution imminente (début janvier 2020) de son troisième opus. Stay tuned !

LE polar de l’été

C’est bientôt les grandes vacances. Aux étourdis qui n’auraient pas encore téléchargé LE polar de l’été, indispensable à la plage comme à la montagne quelle que soit la météo, je rappelle que LOSER AU MENU, de l’immense Heffi Grecker, est toujours affiché à 2,99€ chez TOUS les e-libraires de tout l’univers. Par exemple.  Allez, un chti extrait pasque c’est vous :

« Nathalie Kirsten-Ledoux, Procureure de la République de Port-Léon, avait été canon et sa soixantaine en approche ne démentait en rien cette évidence. Même si la magistrate optait délibérément pour la franchise. Le gris-clair de ses cheveux courts était suffisamment lumineux pour qu’elle le garde à l’abri des teintures. Ses traits fins, à la Meryl Streep, avaient forcément souffert des divers excès auxquels elle s’était livrée toute sa vie mais le « contouring », l’« ombré lips » ou le « strobing », ce n’était pas son truc. Un fond de teint ultra léger, histoire de calmer les ridules trop turbulentes, une ligne de sourcil présentable, un soupçon de mascara sur ses cils interminables – ils en avaient fait craquer plus d’un, à la grande époque – et, quand elle avait le temps, un baume à lèvres teinté, continuaient de faire l’affaire. Ah oui et l’indispensable touche de rouge à joues, because elle s’était toujours trouvé le teint un chouïa verdâtre, Nat.

Côté silhouette, nombre de ses cadettes pouvaient s’aligner. La jupe droite noire qu’elle portait aujourd’hui, sur des talons mi hauts – depuis l’épisode du connecteur7, elle évitait de prendre des risques- mettait sa taille en valeur. Un chemisier en soie crème rentré à l’intérieur jouait la sobriété, sans gommer pour autant le galbe d’une poitrine toujours ferme.

– Vous m’écoutez, commissaire ?

– Je bois vos paroles, madame la Procureure. Après avoir « soigneusement étudié le dossier » concocté par votre substitut, avec lequel j’ai eu l’honneur de m’entretenir cette nuit, vous avez « pris la décision d’ouvrir une enquête préliminaire »…

– …Dont – le meurtre ayant été commis dans les limites de votre circonscription – je déclare, ce jour, vous confier les rênes. Marron était pédé, dites-vous ? »

Bonne lecture, les bronzés ☺

Boîte-à-lettres

En ce moment je suis pas mal sur Twitter, vous savez : Le Nouveau Polar . D’ailleurs hier on a parlé «  Renaissance »

Bernard l’Européen dans ses œuvres

et, aujourd’hui , « expulsion »

et massacre des agneaux de Pâques

(comme quoi c’est pas toujours Allah qui paye son égorgement rituel) .

Bref, tout ça pour vous dire que , tant que la boîte-à-lettres de franckyvonrichard.com ne sera pas back to normal, les insultes habituelles peuvent m’ être adressées (en pm, j’aime autant) sur Twitter , via Le Nouveau Polar  qui se fera une joie de transmettre.

Bisous,  Franck-Yvon

PS – Les moins que rien qui n’auraient toujours pas téléchargé ( sur les négriers d’ Amazon ou ailleurs  -200 e-libraires, excusez du peu ) “Greffe générale” et ” “Loser au menu” du pionnier du Pol’n’roll ♫, le sémillant Heffi Grecker, sont à plaindre.