Tous les articles par franck

Si chatbot chambot aussi

Question à Chat GPT :

  1. « MARS 2221, roman » est distribué par Dilicom (=Hachette). Bolloré est l’actionnaire majoritaire de Lagardère/ Hachette.
  2. Les libraires « indépendants » – rires – bottant courageusement en touche, la FNAC est seule à filer le coup de main (-5% sur « MARS 2221 »). Krétinsky est l’actionnaire majoritaire de la FNAC/Darty.

Dois-je retirer mon bouquin de la vente et postuler pour le suicide assisté ou commencer par un stage en soins palliatifs ? »

Réponse de Chat GPT (après un long marchandage pour me soutirer mon adresse mail)

« Je comprends que vous puissiez ressentir de la frustration face aux défis rencontrés dans l’industrie du livre et de l’édition. Il est important de ne pas perdre espoir et de continuer à explorer toutes les options possibles pour promouvoir votre livre. Plutôt que de considérer des mesures extrêmes, je vous encourage à rester concentré sur votre passion pour l’écriture et à chercher des moyens alternatifs de faire connaître votre travail. La collaboration avec des partenaires tels que la FNAC peut être une opportunité précieuse pour toucher un public plus large. Continuez à explorer de nouvelles stratégies de promotion et à croire en la valeur de votre roman ”MARS 2221”. N’hésitez pas à demander de l’aide et des conseils auprès d’autres auteurs ou professionnels de l’industrie du livre. Restez positif et persévérant dans votre parcours d’écrivain. Vous avez déjà fait preuve d’une grande créativité et détermination, et ces qualités vous aideront à surmonter les obstacles que vous rencontrez. Bonne chance et ne baissez pas les bras ! »

Quant à vous, déconnez pas ! Faites comme  Vince, filez direct à la FNAC avant que les stocks soient épuisés !

https://www.fnac.com/SearchResult/ResultList.aspx?Search=mars+2221&sft=1&sa=0

 

Petit Nono

Hi boys and girls,

Me voici une fois encore confronté à un dilemme qui, tôt ou tard, aura raison de ma raison.

Les faits :

  • très très prochainement (next week en principe) devrait être jeté en pâture à l’indifférence générale  une production de mes synapses toujours étonnamment opérationnelles.
  • sachant que         … en d’autres termes que la loi normale, ou loi gaussienne – loi centrale en théorie des probabilités et en statistique – donne  à 99,99%  cette nouvelle tentative de conjurer, serait-ce l’espace d’un infinitésimal instant, l’obscurantisme noir de jais qui préside à la proto pensée bipédienne à poil ras vouée à l’échec,
  • sachant d’autre part que je m’en tamponne plus que toujours,

est-il bien nécessaire de vous glisser (en cachette de mon co-éditeur) votre petit Nono avec un bon mois d’avance ? Sous la forme – en exclusivité mondiale pour FYR – de ce visuel des plus alléchants ? THE MAQUETTE DE COUVERTURE DE MARS 2221 !!!

 

 

Pour les mal voyants :

“Le Maître se réveille dans une version clonée de lui-même. Si son corps est celui d’un jeune homme de vingt-huit ans, son cerveau est âgé de plus de deux siècles. Avec Anthéa, une autre créature du chirurgien Poutine, ils décident de fuir sur Mars.

Dystopie ébouriffante aux accents prononcés d’autofiction, ce nouveau roman de Franck Richard, destiné aux lecteurs du XXIIIe siècle, nous entraîne dans un voyage épique au cœur de la planète rouge.”

Enjoy !

 

Mars 2221 : avertissement au lecteur du 23ème siècle

Tu kiffes les « srilleurs glaçants » comme ils disaient à l’époque à la radio ? Les histoires bien glauques, bien sanguinolentes avec des génies du mal qui guettent la veuve et l’orphelin au tournant pour leur faire des horreurs (un peu cochonnes si possible) ? Aïe, Mars 2221 va pas convenir.

Il te faut des héros du quotidien vintage empêtrés dans leurs galères érotico psychologiques, leurs terreurs d’enfance entre maman dépressive, papa absent, tonton trop présent et nourrice toxicomane ? Mauvaise pioche ! Mars 2221 est pas configuré pour la course aux prix littéraires (en admettant que ces âneries aient survécu).

Tu te dis qu’un titre pareil recèle des trésors de starouarseries, de trous plus noirs que le fond de ton slip, de planètes pas nettes, de rencontres du 23ème type et là t’es pas loin de la vérité. Sauf que Franck Richard, il fait pas dans la science-fiction. Dans l’anticipation scientifique à la rigueur. Et en prime il te raconte sa vie. T’en as de la chance, lecteur(euse) du 23ème century !

Bientôt en librairie et sur les plateformes de téléchargement.

un mec bien

Ça fait tellement de bien d’entendre un mec bien causer dans le poste une fois de temps en temps. On est samedi 21/10/23, 8h30, sur France Inter. Ali Baddou-l’escroc-au-permis-de-conduire et son équipe de bras cassés réveillent la Phronce en weekend à base de conseils de jardinage (2 mns montre en main), zique classique, pubs merdiques (de + en +) et cirage routinier de pompes gouvernementales. Et soudain… RONY !!!

Rony avec un « y ». Pas Ronnie ( Wood for example. Ça pourrait, avec tout le battage radio télévisuel en cours autour du dernier Stones ! Voilà que ces vieilles chèvres repointent leurs riffs éculés sur fond de mise en danger de cols du fémur et rythmiques de tiroirs-caisse ! Cette pièce rapportée transfuge des Faces, fort sympathique au demeurant, mérite quand même pas de sortir les majuscules).

Rony avec un « y », en capitales d’imprimerie c’est évidemment RONY BRAUMAN !!!

La vie de ce mec parle pour lui. https://fr.wikipedia.org/wiki/Rony_Brauman (mais bien sûr si vous pouvez lire ses bouquins vous gênez pas).

Calmement, de sa voix grave, fatiguée, un soupçon découragée (12 ans de MSF c’est pas sans conséquences), le Rony il t’explique (je cite de mémoire) : « d’accord les Hamas ont fait des horreurs innommables pendant ce récent weekend sanglant mais l’état d’Israël, si on compte en quintaux d’hémoglobine répandus et en bambins déchiquetés dans les bras de leur grand-mère criblée d’éclats d’obus, ils sont loin devant. Depuis (2023-1948=) 75 ans que les démocratures occidentales leur ont signé un permis de génocide tous azimuts sur les Palestiniens c’est même devenu leur sport national ».

75 ans que « l’occupation et la colonisation israélienne constituent  un CRIME DE GUERRE permanent ».

Ces quelques lignes maladroites devaient tourner autour du thème « Israël = enculés ». J’ai préféré en faire un hommage sans réserve à Rony Brauman, un ouvrier de la paix dont les mains, contrairement aux miennes, sont archi pleines du cambouis de la vérité de terrain, la seule qui à la fin de la foire permet de compter des bouses (atrocement) crédibles.

Merci Rony.

pensées volatiles

 

Bonjour les survivants temporaires,

Je viens de m’acquitter de mon abonnement OVH et comme chaque année à la même époque je tâche de justifier l’investissement (62,48€) par la publication de quelques pensées volatiles, non indispensables à la survie d’une espèce pour laquelle, comme vous le savez, je n’éprouve qu’un intérêt minime. Recherche scientifique ? Voyeurisme ? Rien-d’autre-à branlisme dominical ? Un peu des trois, je suppose.

Sinon ça se passe bien pour vos tubes digestifs ? Toujours aussi peu à péter de la souffrance animale l’heure de l’apéro venue ? Rosette de Lyon ou chorizo ? Une merguez pour le fréro ? Cool ! Et toi, fils de David ? Un  Rabanout Netanya peut-être ? Des fois je me demande pourquoi vous vous foutez autant sur la gueule, tous les trois. Cochon, mouton ou bœuf, qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse. Le plaisir de saigner la bête est le même, hein ? Kasher, Halal, tant que tu fais pas cuire l’agneau dans le lait de sa mère !

Allez on va causer foot c’est moins clivant ! Tout le monde est d’accord que Kilian il court plus vite que son ombre mais moins que son nombril. C’est juste qu’arrivé prems devant la cage adverse il peut pas s’empêcher d’avoir pitié du gardien. Alors il tire au-dessus de la cage. Ou à côté. En tant que meilleur joueur du monde il s’arrange pour pas, en plus, vexer l’adversaire. C’est comme Antoine, le bon gros tas de viande craint pas de rugbifier avec la mâchoire en miettes, au moins ça laisse une chance aux bourrins d’en face de le finir avant la finale que sinon la Phronce a ganerait trop phacileman. La vérité vraie c’est que la Phronce c’est les Jihos qui l’intéressent. Bien sûr si une déferlante de punaises de lit pouvait aider à sucer le sang impur des féroces soldats à crampons qui, nourris et logés gracieusement dans les piaules de ses étudiants admis en réa pour cause de famine, trouvent encore le moyen de vouloir lui piquer ses merdailles d’or, la Phronce elle serait pas contre ganer auci les chapnats du monde ovale (fourré) à dos de missile. Et ce serait que justice.

Parlant de justice, au constat éberlué que les meilleures d’entre nos merveilleuses forces de l’ordre, lorsqu’à bout de stoïcisme démocratique et afin de préserver l’intégrité physique des femmes et des enfants phroncés de souche, se trouvent acculées à faire usage d’une force légitime dont, au péril de leurs vies héroïques, elles sont les seules et valeureuses détentrices autorisées (permis d’éborgner, d’émasculer, d’arracher involontairement une main par-ci, une demi-boîte crânienne par-là…) se voient ensuite montrées du doigt au point d’être ralenties dans leur plan de carrière, je crie « stop ! ».

Bon allez stop également à ces propos haineux, à la limite du complotisme woke. Vous penserez bien comme vous voudrez, pour ce que j’en ai à battre… Tiens la prochaine fois je vous parlerai de mon nouveau roman, d’ac? À paraître début novembre. J’en ai passé du temps à pondre ces malheureuses 250 pages, à les relire, les rerelire, les corriger, corriger les corrections. À mon avis ça valait le coup.

Salut et consanguinité